Le retour du ségobashing…

Le retour du ségobashing…

En fin de matinée, j’ai vu certains de mes contacts Twitter s’affoler suite à l’invitation de Ségolène Royal dans « La voix est libre » sur France 3 Poitou Charentes…A croire que son retour médiatique en fasse trembler certains… Le sujet en question… Le mariage pour tous ! (au passage, sujet qui commence à me gaver… Il serait temps que pro et anti mariage pour tous passent à autre chose !). J’apprends donc via twitter que Ségolène Royal aurait préféré une union civile plutôt que le mariage.

Alors disons le tout de suite. Les propos sont peut-être mal choisis. Mais les réactions des gens le sont également. J’ai l’impression d’être dans de la politique fiction où Ségolène Royal est élue Présidente de la République et renie ses promesses de campagne sur le sujet en proposant une union civile et non le mariage. Dans cette hypothèse, j’aurai pu comprendre les réactions que j’ai lues aujourd’hui. Et encore… Car on aurait très bien pu parler d’unions à la place de mariage et réservé ce terme de mariage aux seules cérémonies religieuses.

A ceux qui vont me dire qu’elle était pour en 2007…. Je viens de rechercher son pacte présidentiel… Et sur le point n°87, on peut simplement lire « Garantir l’égalité des droits pour les couples de même sexe ».

Pour moi les propos de Royal sont nettement moins grave que ceux de François Hollande, Président de la République, un certain 21 novembre 2012 portant sur la liberté de conscience devant l’Assemblée des Maires de France à propos du projet de loi du mariage pour tous. Et au passage, je ne suis pas convaincu que cette avancée sociale soit une très forte conviction chez François Hollande. C’était simplement au programme du PS.

Bref. L’essentiel est que la loi soit votée. Ségolène Royal le rappelle d’ailleurs à la fin de cette vidéo.

Elle est également d’accord à ce que les manifestations des anti cessent afin de pouvoir passer à autre chose. Je tiens aussi à souligner qu’elle a déjà dit que cette loi aurait dû être votée l’été dernier.


Sur ce point, je suis entièrement d’accord avec elle. Certes, ça n’engage que moi mais on a perdu du temps et de la crédibilité à cause des propos de François Hollande sur la liberté de conscience, du temps et de la crédibilité ont été perdu avec les tergiversions sur le présence ou non de la PMA dans le projet, …

Après, je peux concevoir que les propos hérissent les poils de certains. Mais je ne peux pas concevoir qu’on parle de reniement alors même que Ségolène Royal ne fait pas partie de l’exécutif actuel. J’attend donc de ces personnes qu’ils interpellent certains ministres. Par exemple, critiquer ouvertement et interpeller Marisol Touraine (Ministre de la santé) pour le don du sang par les hommes ayant des rapports homosexuels (c’était une promesse de campagne). Autre exemple, critiquer ouvertement et interpeller Moscovici sur les salaires des patrons du privé qui ne seront finalement pas encadrés.

[Ajout le 26/05/13] Je viens de lire un article de  Têtu dans lequel Ségolène Royal accordait un interview en juin 2006. Il va vraiment falloir que les gens apprennent un peu à lire correctement… Je vous mets ci-après le passage en question. On ne peux pas être plus clair ! Elle pense que le mot « union » est le plus juste avant de dire que l’ouverture du mariage est dans le projet du PS, que le débat aura lieu et si une majorité de gauche est élue, elle votera un texte pour appliquer ce projet.

« Je comprends la revendication exprimée par les homosexuels sur le mariage parce qu’elle s’inscrit dans le cadre plus large de la lutte contre les discriminations », explique Ségolène Royal avant de préciser: « Cette revendication d’égalité des droits me semble cohérente avec l’émergence de libertés nouvelles. Chacun doit pouvoir construire sa vie avec dignité, avec des règles claires, qui s’appliquent à tous. » Elle explique ensuite pourquoi elle défendait précédemment plutôt l’idée d’une union à celle du mariage pour les couples homos. « Je pense toujours que le mot union est juste, qu’il correspond plus à la réalité. Pour autant, j’ai bien conscience du symbole: si on parle seulement d’union, on va dire qu’il s’agit d’un sous-mariage. Si ce n’est pas le même mot, on dira que ce n’est pas vraiment l’égalité des droits. L’ouverture du mariage aux couples de même sexe est dans le projet du PS. Le débat aura lieu, et si une majorité de gauche est élue, elle votera un texte mettant en application ce projet« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.