Non au droit de la liberté de conscience

Non au droit de la liberté de conscience

Voilà une belle bourde faute politique de la part du Président de la République. Comme beaucoup de monde, j’ai découvert le tout ce soir sur Twitter. Devant l’Assemblée des Maires de France, François Hollande a déclaré que « les maires sont des représentants de l’État. Ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer. Mais la loi s’applique pour tous dans le respect de la liberté de conscience » tout en précisant que « les possibilités de délégation [d’un maire à ses adjoints] existent et peuvent être élargies ».

Comme je l’ai déjà écrit ici, les maires qui ne sont pas content avec cette loi ont toujours la possibilité de démissionner. La loi doit s’appliquer partout de la même façon. On ne va quand même pas « assouplir » la loi en fonction des envies de chacun.

Ensuite, rien d’extraordinaire à dire que le maire peut déléguer à ses adjoints. On sait très bien que c’est fréquent. Par contre, je suis bien curieux de ce qu’il se cache derrière « les possibilités de délégation qui peuvent être élargies » Élargies à qui ?! Aux employés communaux, au facteur ? au boulanger ? au maire du canton qui veux bien célébrer le mariage entre deux personnes de même sexe ? La liste pourrait être longue car on ne sait pas ! Peut-être que les blogueurs « pro-hollande au prix de n’importe quelle bourde » pourront nous répondre ?!

Et les politiques rament un peu à relativiser la bourde… Mais ces derniers semblent s’enfoncer à l’image de Bruno Le Roux qui nous balance des banalités que l’on connait déjà.

Même si ce n’est pas l’essentiel du problème de la faute, on peut se poser la question de ce que l’on fait dans les petites villes et villages (eh oui, tous les couples de même sexe n’habitent pas Paris et les grandes villes) dans le cas où tous les élus municipaux feront valoir leur liberté de conscience. Visiblement, on peut demander au maire voisin de venir le célébrer.

https://twitter.com/micheledelaunay/status/271007560579047425

Mais le pire de cette déclaration est qu’elle donne raison à la bigote Christine Boutin (et toute sa clique) dans une période tendue où des organisations extrémistes catholiques utilisent la violence.

Et le tout sans compter le boulevard qui est offert à l’opposition sur ce sujet. Sans compter que cette déclaration va donner du crédit aux élus homophobes.

https://twitter.com/MaceScaron/status/271012763659272193

Donc c’est simple ! Oui aux même droit pour TOUS. Que tous les maires respectent la loi sans invoquer telle ou telle liberté de conscience, sinon qu’ils démissionnent !

2 réactions au sujet de « Non au droit de la liberté de conscience »

  1. La liberté de conscience figure dans la loi de 1905. Et comme tu le dis si bien, la loi doit s’appliquer partout de la même façon, partout et à tous, donc même aux cons, même à ceux dont la conscience est rétrograde. Il faut combattre les cons, mais pas en les privant d’une liberté que nous sommes les premiers à revendiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.