Fils à papa(s)

Fils à papa(s)

Je me suis laissé tenter par le livre de Christophe Beaugrand sorti le 7 octobre dernier dans lequel l’animateur télé revient sur son histoire de devenir père et du long parcours qui va suivre…

Quatrième de couverture : Son enfance, la découverte de son homosexualité, son mariage avec Ghislain et surtout la merveilleuse histoire de sa paternité, Christophe Beaugrand livre un témoignage tout en pudeur, humour, générosité et se confie pour la première fois sur son fils, dont la venue au monde a bouleversé sa vie et celle de son mari. Des premiers contacts avec une agence de mères porteuses jusqu’à la naissance de Valentin, Christophe Beaugrand raconte, jour après jour, comment une extraordinaire histoire d’amitié s’est nouée avec Whitney, la femme qui a porté leur petit garçon.

Mon avis : Le livre est vraiment bien écrit et il se lit très facilement (habituellement, il me fait plus de temps pour lire 332 pages), le tout avec quelques touches d’humour « Made in Christophe Beaugrand« . Il vient casser les idées reçues (distillées dans le débat public et sur les réseaux sociaux par des partisans de la Manif Pour Tous) autour de la Gestation Pour Autrui (GPA), pratique qui reste (pour le moment) non autorisée en France. J’ai personnellement appris pas mal de choses grâce à cette lecture. Une lecture qui – au delà de la GPA – nous démontre la chance que nous avons de vivre en France avec notre système de santé basé sur la solidarité (contrairement à ce qui se passe outre Atlantique où le système de santé est basé sur la carte bancaire).

Un extrait qui m’a particulièrement touché : Il s’agit du premier mot doux envoyé à Valentin : « Coucou mon bébé, c’est Christophe, c’est ton papa. Avec ton autre papa, Ghislain, on voulait te dire qu’on pensait très fort à toi […] on a demandé à une dame très gentille de veiller sur toi ». Et également un autre passage qui résume beaucoup de choses : « Vivre tous ensemble, avec nos différences, et s’accepter tous tels que nous sommes ».

Avant de terminer, une petite confidence d’avril 2004 quand j’ai vu une connaissance regarder d’un œil bienveillant et envieux (c’est difficile à décrire, il faut l’avoir vécu) un enfant devant lui… Je me souviens que c’est à ce moment précis que j’ai eu la conviction que rien ne pouvait s’opposer à la parentalité chez des couples de même sexe.

Bref, un livre que je conseille en espérant qu’il fasse bouger les lignes et fasse un peu de pédagogie (tant attendue) aux esprits étroits.

"Fils à papa(s)" aux éditions Plon à se procurer dans toutes les bonnes librairies.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.