Jonas

Jonas

Il est toujours intéressant de surveiller la programmation d’Arte. C’est à cette chaîne que l’on doit « Ainsi soient-ils », « Fiertés », « J’ai deux amours » ou encore « Jonas« . J’avais vu ce téléfilm lors de sa première diffusion en 2018 avant de le revoir ce soir.

De quoi ça parle ? Que s’est-il passé un soir de 1997 pour que Jonas, 16 ans à peine, se retrouve seul et terrorisé dans la voiture de son père, à l’arrêt dans une station-service ? Des années plus tard, à 30 ans passés, le jeune homme finit enfin par affronter les fantômes du passé pour faire le deuil de son adolescence et de sa première histoire d’amour.

Mon avis sur le film : C’est un chouette téléfilm que nous propose Christophe Charrier sur fond de drame et d’ambiance lourde et ce dès le début avec la scène à la station essence. Le scénario (porté par de bons acteurs) est original du fait de son alternance entre deux périodes (d’un côté Jonas adolescent et de l’autre un Jonas devenu adulte), le tout en avançant lentement et nous tenant en haleine du début à la fin du film.

Scène marquante du film : Les quelques scènes avec Aure Atika sont très réussies.

Du côté de la BO : La bande originale est signée Alex Baupain.

Bref ! Un film à voir – si ce n’est pas déjà fait – et qui nous montre que nos évènements passés ont une incidence sur notre vie actuelle et future.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.