Le fils de Jean

Le fils de Jean

Le fils de JeanAvec l’opération « Ciné-Cool », les avant-premières sont actuellement nombreuses au cinéma. L’occasion de voir le nouveau film de Philippe Lioret (réalisateur de « Je vais bien, ne t’en fait pas » ou encore « Welcome ») avec Pierre Deladonchamps : « Le fils de Jean » qui sortira le 31 août dans toutes les bonnes salles.

De quoi ça parle ? A 33 ans, Mathieu ne sait pas qui est son père. Un matin, un appel téléphonique lui apprend que celui-ci était canadien et qu’il vient de mourir. Découvrant aussi qu’il a deux frères, Mathieu décide d’aller à l’enterrement pour les rencontrer. Mais, à Montréal, personne n’a connaissance de son existence, ni ne semble vouloir le connaître.

Mon avis sur le film : Même si la référence de Philippe Lioret reste pour moi « Je vais bien, ne t’en fait pas », et après l’excellent « Welcome », ce nouveau film est une totale réussite.

L’histoire tient la route sans temps morts. Les acteurs jouent leur rôle à la perfection : de Pierre Deladonchamps qui crève l’écran à la pétillante Catherine de Léan qui joue le rôle de la fille de Pierre. Le tout avec un dénouement intéressant (même si je me suis assez vite attendu à ce genre de dénouement).

Pierre et BettinaLe film permet aussi de voir de jolis paysages du Canada avec ses lacs… et nous permet d’entendre – tabernacle – le bel accent canadien (globalement facilement compréhensible).

Scène marquante du film : La scène entre 3 « personnages » (disons 2 personnages physiques et un personnage moins ordinaire et conventionnel) qui fait basculer le spectateur dans le dénouement de cette histoire.

Bref, un film à aller voir lors de sa sortie et à revoir hors avant première.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.