0 commentaire

Miss

Depuis que j’ai vu la bande annonce de ce film annonçant aussi l’avant-première à Nancy, je n’avais qu’une hâte : Être au 3 février à 20h !  « Miss » est donc le nouveau film de Ruben Alves. J’écrivais d’ailleurs lors de « La cage dorée » (son précédent film) que j’espérait qu’il revienne très vite derrière la caméra. Il a fallu attendre 7 ans, mais ça valait vraiment le coup !

De quoi ça parle ? Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. 15 ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même…

Mon avis sur le film : Sans hésiter, c’est un véritable coup de coeur. On ne s’ennuie jamais, le film est rempli de bienveillance et de tolérance et le casting est un sans faute.

Alexandre Wetter est la belle découverte de ce film. J’espère qu’il connaîtra une belle carrière. Pour Pascale Arbillot, je craignais de devoir la voir dans un personnage de « méchante » mais au final, c’est tout le contraire malgré son air strict. Stefi Celma est très bien sans son rôle et ça fait du bien de la voir sur grand écran (après l’avoir découverte dans la série « Dix pour cent »). Quant à Thibaut de Montalembert, son rôle est surprenant et épatant ! (et à contre courant de ce qu’il joue habituellement). Enfin, Isabelle Nanty est géniale dans son rôle de mère de famille de substitution. D’ailleurs son rôle et sa maison m’ont fait penser à Mme Madrigal et au 28 Barbary Lane des Chroniques de San Francisco !

En plus du casting de qualité, l’histoire est vraiment belle et résonne comme un hymne à la tolérance. Bravo à Ruben Alves d’avoir abordé les thèmes de l’identité et du genre. Il fallait oser avoir le courage de porter ces sujets sur grand écran tout en étant accessible à tout public !

Le tout est traité avec justesse, sans en faire trop et tout en parvenant à rester drôle. Ce sont sans doute les 3 ingrédients de la réussite de ce film : justesse, drôle et casting de qualité.

Pour le côté Miss France, je craignais d’y voir un côté assez cliché. Au final, c’est bien abordé et ça m’a même donné une vision plus positive de ce concours bien au delà du simple concours de beauté.

Scène marquante du film : Il faut en choisir une seule, alors c’est le discours d’Alex lors du concours régional de Miss Ile de France ! Très beau et émouvant.

Du côté de la BO : Rien à dire, tout est encore parfait avec une jolie musique à un moment donné. Hâte d’en savoir plus sur ce titre.

Bref ! Si le film est présenté en avant-première près de chez vous, dépêchez vous de réserver votre place ! Vous ne serez pas déçus. En tout cas, tous au ciné dès le 11 mars pour voir (ou revoir) Miss ! J’y retournerai avec plaisir (j’ai un clin d’œil à un film d’Hugo Gélin – producteur de ce film – à voir maintenant que je sais quand et où regarder) au moins 1 fois (et peut-être même plus).

Le film était suivi d’un débat avec l’équipe du film (Ruben, Alexandre et Pascale) qui a été très intéressant, d’autant plus que l’équipe est restée très disponible après.

Cyril [R2E]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.