Actus ciné

Actus ciné

Je n’ai plus rien à aller voir au cinéma avant les sorties de mercredi. J’ai vu tout ce que j’avais à voir ! Je profite de l’occasion pour vous faire un petit point sur les derniers films sortis qui sont à voir et sur lesquels je n’ai encore rien écrit.

Les liens du sang, film de Jacques Maillot sorti le 6 février 2008. Lyon, à la fin des années 70. François (Guillaume Canet), inspecteur de police, apprend la sortie de prison de son frère, Gabriel (François Cluzet), qui vient de tirer dix ans pour meurtre. Entre le flic et son aîné, les retrouvailles ne sont pas évidentes, mais chacun a la volonté de tirer un trait sur le passé. Gabriel essaie de se ranger et François se met en quatre pour l’aider. Mais la réalité et les vieux démons finissent par les rattraper. Pour les deux frères, séparés par leurs choix, mais unis par le sang, le chemin parcouru semble étrangement aboutir à la même impasse. J’adore Guillaume Canet et François Cluzet… Un film très réussit et très bien réalisé ! Il faut juste se mettre dans l’époque !

Paris, film de Cédric Klapisch (d’ailleurs, ne râter pas « Les poupées russes » ce soir sur France 2) sorti le 20 février 2008, vu en avant première le 11 janvier et revu hier soir. Une jolie brochette d’acteurs : Romain Duris, François Cluzet, Fabrice Luchini, Juliette Bincohe, Albert Dupontel, Gilles Lelouche, …. C’est l’histoire d’un Parisien qui est malade et qui se demande s’il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu’il croise. Le fait d’envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière. Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais… Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film. Vous pouvez penser qu’ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d’entre eux, leur vie est unique. Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde.
Un très beau film où chaque personnage est drôle et touchant. Inutile de vous en dire plus, courrez le voir !! Et pour vous donnez envie, la bande annonce.

Un château en Espagne, film d’Isabelle Doval sorti le 20 février 2008 vu cette après-midi. Voisins de palier, Maxime et Esteban forment un binôme inséparable. Jamais à court d’idées, d’envies et de projets, ils mettent toute la bonne humeur de leurs 13 ans à courir les 400 coups. Il faut dire que Maxime est orphelin de père. Sa mère, Emma, avocate affairée et toujours en deuil, ne parvient pas à lui offrir mieux qu’une affection distante. C’est donc un second foyer uni et plein de vie que Maxime trouve dans la famille espagnole d’Esteban. Pour Maxime, Esteban est bien plus qu’un copain : c’est un frère. Et aux yeux de ces deux là, l’enfance paraît partie pour durer toujours. Seulement voilà… Luis, le père d’Esteban, a l’opportunité professionnelle de rentrer au pays. C’est ce qu’entend dire Maxime par l’entrebâillement d’une porte mal fermée. C’est décidé dans un mois, au moment des grandes vacances, ils repartiront définitivement en Galice. Esteban ne devra rien savoir d’ici là, pour ne pas troubler sa scolarité déjà médiocre..
Un film plein de fraicheur et de sensibilité. A aller voir également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.