La belle saison

La belle saison

J’aurais trouvé lLa belle saison‘été assez calme au niveau des sorties de films en salle mais dernièrement la surprise aura été bonne avec « Coup de chaud » et maintenant « La belle saison ».

De quoi ça parle ? 1971. Delphine, fille de paysans, monte à Paris pour s’émanciper du carcan familial et gagner son indépendance financière. Carole est parisienne. En couple avec Manuel, elle vit activement les débuts du féminisme. Lorsque Delphine et Carole se rencontrent, leur histoire d’amour fait basculer leurs vies.

Mon avis sur le film : Découpé en deux parties, le film est très intéressant par les deux thèmes abordés que sont le combat féministe au début des année 70 et l’homosexualité féminine (alors que l’homosexualité était encore considéré comme une maladie à cette époque). La première partie du film est essentiellement consacré aux femmes qui luttent dans les années 70 pour l’IVG, la libération des femmes, … et se déroule principalement à Paris. La deuxième partie consiste en une belle histoire d’amour entre deux femmes avec une importante partie qui se déroule alors à la campagne. Le film présente ainsi deux mondes avec Carole, la parisienne et Delphine, venue à Paris depuis le fin fond de son Limousin.

Paradoxalement (et j’aime les paradoxes), c’est la fille de la campagne qui semble affirmer son homosexualité et qui, en quelque sorte, initie la Parisienne. Le film montre aussi à quel point la visibilité et l’affirmation de sa sexualité est différente que l’on soit à Paris ou à la campagne.

Les actrices jouent très bien les différents rôles féminins (Carole, Delphine et la mère de Delphine) et il en est de même pour les rôles masculins un peu plus secondaires. Le film qui dure quand même 1h45 ne traine jamais en longueur.

Scène marquante du film : Je dirais que c’est la scène de confrontation entre Carole (Cécile de France) et la mère (jouée par Noémie Lvovsky) de Delphine (Izia Higelin) même si la scène finale m’a touché.

Le film est sorti ce mercredi 19 août donc il est toujours temps d’aller le voir. Et si comme moi vous n’aviez pas apprécié « La vie d’Adèle » (trop voyeurisme à mon sens) courrez voir « La belle saison » qui pour moi est le « Brokeback Mountain » lesbien !

One thought on “La belle saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.