Les feux d’artifice en tournée

Les feux d’artifice en tournée

Arrivée de Calogero sur "Fidèle"Quel plaisir de retrouver Calogero sur scène 4 ans et demi après la tournée acoustique de 2010. Dès l’arrivée dans la salle, on devine qu’il va envoyer du lourd avec une scène assez imposante. Les batteries sont mieux mises en avant, le piano est perché en hauteur et un grand cercle plein fait office de rideau au centre de la scène. De mémoire, je n’avais jamais vu une telle mise en scène à un concert de Calogero !

Comme je l’avais un peu deviné, notre bassiste gaucher arrive en haut de la scène sur « Fidèle » (j’hésitais avec « Les feux d’artifice » ou « En apesanteur ») avec le grand cercle qui se relève doucement. Une chouette arrivée sur scène comme je n’avais jamais connu avec Calogero. Le voilà descendu au devant de la scène qu’il enchaine avec « Pomme C » avec des écrans qui s’allument en projetant des photos sur le thème des rencontres sur Internet pour continuer avec quelques titres issus de précédents albums (« La bourgeoisie des sensations », « Prendre racine »).

Très vite, on arrive à un petit moment de discussion avec le public sur l’Angleterre (enregistrement de l’album, le fait de conduire à gauche, d’être gaucher) pour poursuivre le concert avec « Conduire en Angleterre » puis « Avant toi », « Le portrait », « J’ai le droit aussi » très bien amené par Calogero (« Pourquoi il y a des gens tristes qui ne veulent pas que d’autres soient gays ? ») et « L’éclipse ». De ce nouvel album, on retrouvera aussi « Le monde moderne », « Elle me manque déjà », « Un jour au mauvais endroit » et « Les feux d’artifice » pour le final de ce merveilleux concert.

Et parmi les précédents albums on retrouvera aussi « C’est dit », « Passage des cyclones », « En apesanteur », « Aussi libre que moi », « Si seulement je pouvais lui manquer », « Danser encore », « Yalla » ou encore « Face à la mer ». Le seul regret est qu’il n’y ai pas eu de titre du premier album « Au milieu des autres » (je pense à « Devant toi » ou à « Prendre l’air »).

Bref, une très bonne soirée qui s’est achevée sur un rappel fait avec une guitare qui s’éclairait sur tout son contour. Deux heures de pur bonheur. La meilleure tournée de Calogero au niveau de l’aménagement de scène et une tournée à mettre sur le même niveau que « Pomme C Tour ».

J’espère maintenant qu’il y a aura un CD/DVD Live ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.