Les feux d’artifice

Les feux d’artifice

Couverture "Les feux d'artifice"Je disais à je ne sais plus qui ou je l’écrivais je ne sais plus où que la musique occupait pour moi une grande part avec des morceaux liés à des moments importants de mon existence. Les albums de Calogero y prennent une grande part (je vous épargnerai les détails).

Bref ! Le nouvel album studio de Calogero sort ce lundi 18 août. C’est ce samedi que j’ai reçu ma commande avec ce nouvel opus : « Les feux d’artifice », un album très attendu puisque le précédent (« l’Embellie ») remonte à avril 2009. Et comme à chaque nouvelle écoute d’album, c’est presque toujours le même rituel. CD dans l’ordinateur, écoute avec Itunes sur l’ordinateur avec le casque. Et c’est parti pour 12 titres soit 48 minutes.

On commence donc cette écoute avec « Fidèle ». Une musique assez entrainante pour débuter. Vous aurez deviné le thème de ce titre. Et comme l’écrit et le dit Calogero, mais surtout fidèle à la musique.

On enchaîne avec ce qui est le premier single de ce nouvel album, « Un jour au mauvais endroit » avec une triste histoire qui s’est passée à Échirolles, proche de Grenoble là où a grandi le chanteur. Le lynchage de Kevin et Sofiane en septembre 2012. Un titre et un clip très réussit avec une musique très entraînante.

On passe ensuite à une chanson un poil plus calme avec « Le monde moderne » qui nous parle de divorce (premier couplet), d’homoparentalité (2ème couplet) le tout sans être négatif dans les propos puisque pour la compagne de Calogero (qui a donc écrit ce titre) c’est la même chanson, tout est pareil, des joies, des peines.

Après quelques titres engagées, le quatrième morceau est une chanson plus légère pour les gauchers qui est très réussie avec un titre évocateur : « Conduire en Angleterre ». Musique assez entraînante. Un titre un minimum autobiographique puisque Calogero est lui-même gaucher.

Après un début d’album en grande partie entrainant, place à la première véritable chanson calme de l’album avec « Le portrait ».

Premier gros coup de cœur de cet album avec le sixième titre : « L’éclipse ». Là encore, une musique très entraînante et entêtante et un refrain qui reste bien en tête.

Nous voilà à la moitié de l’album. Pour  le moment un sans faute. Du très bon Calogero !

On continue l’écoute de ce nouvel album avec un nouveau titre à peine calme puisque le refrain est assez dynamique : « Avant toi ».

On repasse ensuite à un morceau entraînant avec « Elle me manque déjà » puis à un 9ème titre à nouveau assez calme qu’est « La boîte à musique ».

Deuxième gros coup de cœur de l’album avec la dixième piste de cette galette musicale : « J’ai le droit aussi ». Une belle musique au tout début (et tout le long) du titre avec un thème qui manquait au répertoire de Calogero. C’est désormais réparé avec une chanson très entraînante et bien écrite. Le « Adam et Yves » de Calogero !

On passe à l’avant dernière chanson qui est donc mon troisième coup de cœur de cet album, « Cristal ». Belles paroles avec une bien belle métaphore sur le thème des ruptures qui peuvent faire mal (j’ai pensé 7 ans de malheur le jour où mon pauvre cœur s’est brisé).

Cet album se termine comme le précédent, c’est à dire avec le titre de l’album  « Les feux d’artifice ». Un titre assez calme mais qui prend un peu plus de rythme au fur et à mesure et qui termine avec une splendide feux d’artifice musical.

Au final, on peux dire que ça valait le coup d’attendre un peu plus de 5 ans. Un livret sobre mais bien fait. Un vrai sans faute. 12 titres bien équilibrés entre les morceaux qui bougent et ceux plus calme. Espérons que le succès soit au rendez-vous. J’attend maintenant avec impatience la date de tournée à Nancy le jeudi 13 novembre 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.