0 commentaire

Ma vie avec John F Donovan

Ce mercredi sortait le nouveau film de Xavier Dolan : "Ma vie avec John F Donovan" (même si je préfère son titre original (The death and life of John F Donovan). Personnellement, j'ai découvert ce réalisateur tardivement avec "Mommy" et "Juste la fin du monde". Le moins que l'on puisse dire, si on s'intéresse un minimum au réalisateur, est qu'il est apprécié ou détesté (d'où son départ de Twitter). En tout cas, ce nouveau film est un coup de coeur.

De quoi ça parle ? Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives.

Mon avis sur le film : Au vu de l'histoire, je craignais d'être vite perdu dans des flashbacks. S'ils sont bien présents, j'ai vite été rassuré puisque nous arrivons à suivre, l'interview avec la journaliste faisant très bien le lien. Le film comporte donc plusieurs histoires qui - forcément - se croisent.

  1. Celle du jeune Rupert âgé d'une dizaine d'année qui entretient une correspondance avec une star. C'est même la raison de vivre de ce jeune malgré les moqueries des autres jeunes de sa classe.
  2. Celle de John Donovan (qui est l'acteur avec lequel Rupert entretien une correspondance) et de sa gloire dans une série télé.
  3. La troisième histoire est plus secondaire et sert de lien (comme écrit plus haut) entre les deux précédentes. Elle consiste en l'interview de Rupert devenu adulte et acteur 10 ans après le décès de John F. Donovan.

D'un point de vue personnel, c'est pour moi le meilleur film du prodigieux réalisateur. Le temps passe vite pendant les 2 heures (et 3 minutes) de ce film. L'histoire tient debout et est très intéressante par les questionnements qu'elle apporte. Le casting est très réussi (belle découverte de Kit Harington et du jeune Jacob Tremblay sans oublier Ben Schnetzer). On retrouve très bien la signature de Xavier Dolan avec deux thèmes récurrents dans ses films. Le rapport mère/fils traité doublement (le jeune Rupert avec sa mère jouée par Natalie Portman et John Donovan et sa mère assez excessive interprétée par Susan Sarandon). Et aussi l'homosexualité elle aussi doublement traitée à des façons différentes : à l'école avec les moqueries et le harcèlement scolaire et dans le monde du cinéma - plus particulièrement à Hollywood - avec une star du cinéma qui fait l'objet de rumeurs sur sa sexualité malgré sa "couverture".

Scène marquante du film : Avec les différentes histoires ce film, il y en a forcément plusieurs. Pour Rupert, je dirai la scène lorsque sa mère part à sa recherche après qu'il ai vécu une humiliation à l'école. Pour John Donovan, j'aime bien celle où il semble prendre peur dans la voiture avec Will et celle lorsqu'il va chez ce dernier après son entretien avec son agent et que Will lui explique franchement pourquoi il ne veut pas vivre quelque chose avec lui.

Du côté de la BO : Un film de Dolan sans une bande originale soignée ne serait pas un film de Dolan. Encore une fois, une BO de qualité est omniprésente dans le film avec "Rolling in the deep" en ouverture et lors de la scène finale (très belle) qui enchaîne sur le générique de fin avec "Bitter Sweet Symphony".

Bref, ce film est une claque. "Ma vie avec John D F Donovan" est un de mes premiers coups de coeur de l'année 2019. J'espère qu'il rencontrera le succès qu'il mérite. Il est actuellement dans toutes les bonnes salles alors courrez le voir !

Et s'il faut retenir une seule chose ça sera : "Qu'est-ce qu'un artiste devrait révéler de lui-même ? Et pourquoi est-ce que ça nous importe ?"

Si vous avez envie de voir une critique vidéo qui correspond assez à ma vision du film, c'est par ici chez Reservoir Vlog

Cyril [R2E]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.