Encore heureux

Encore heureux

Album Encore HeureuxAnnoncé en juin 2015 pour l’automne, le neuvième album studio de Zazie est (enfin) sorti dans les bacs (et sur les plateformes de téléchargement légal…) ce vendredi 30 octobre. Cet opus est annoncé comme plus solaire que l’excellent « Cyclo ». Depuis le mois de juin, et après le premier extrait de ce nouveau projet, nous avons eu progressivement des réponses aux différentes questions : « Encore heureux » est le petit nom de cette galette musicale et il comporte 11 titres.

Les photos de cet album ont été prises à New-York où Zazie apparaît dans cette ville penchée (où l’inverse, c’est selon l’humeur !). Le packaging reprend ainsi la couleur jaune avec du papier glacé pour l’étui du digipack et du papier recyclé pour le livret comportant les paroles (dommage qu’il n’y ait pas plus de photos) et comporte un CD supplémentaire « Encore (plus) heureux » pour la version limitée de la FNAC.

Après avoir inséré le CD dans le lecteur et l’avoir écouté casque posé sur les oreilles à plusieurs reprises, passons maintenant aux choses sérieuses !

La découverte commence par la chanson titre de l’album « Encore heureux » qui procure de belles sensations dès les premières notes à l’orgue (auquel on retrouve Phil Baron, le frère de Zazie) et qui contient de belles paroles :

Après plusieurs écoutes, c’est définitivement un de mes coups de cœur de cet album. Place ensuite à mon deuxième coup de cœur qui a été écrit et composé par Zazie aux lendemains de l’attentat contre « Charlie Hebdo » : « I love you all » aux sonorités sympathiques accompagnées d’une voix grave de Zazie jusqu’à la moitié du deuxième couplet.  Un titre plutôt entraînant et efficace. Personnellement, je le verrai bien comme prochain extrait pour en faire LE tube de l’album !

Nous passons ensuite à « Oui-filles » qui est tout aussi bien avec des petites sonorités sympas à la fin du morceau avec de petits airs bretons, voir Irlandais, qui ne sont pas pour me déplaire. A ce stade, ces trois premiers titres sont des merveilles. Mais place maintenant à « Perchée » qui est un titre beaucoup plus calme.

Le cinquième titre est celui dont le jeu de mots m’avait intrigué lorsque la set-list de l’album avait été annoncée : « Faut pas s’y fier » dont les paroles sont à la hauteur de ce jeu de mots avec « Faut pacifier » : « Oh mais qu’est-ce qu’il leur prend à se battre tout le temps, vas-y que j’te pousse, que j’te cogne, faut qu’ça dégaine, que ça dégomme.  Faut qu’on les embrasse, qu’on les embrasse, faut que ça leur passe. » Un bon morceau, un joli message de paix sur un air assez « léger ». Paradoxal mais très original !

On enchaîne avec le très beau « Pise » dans sa version intégrale puisque la version radio de ce deuxième extrait était un poil plus courte. C’est là aussi un des coups de cœur de l’album pour lequel j’espère un très beau clip. Avec « Tais-toi« , on poursuit par un morceau un peu plus calme (visiblement, celui que j’aime le moins sur cet album) avant d’enchaîner avec « Pétroléum » qui lui est plus dynamique.

Le neuvième titre n’est autre que « Discold » que nous avions pu découvrir en juin puisqu’il s’agit du premier extrait de ce neuvième album. Ici, comme « Pise », il est dans sa version longue et le couplet en plus est absolument génial : « Je danse, je propose, j’avance mes pions, pense-t-on tous les deux à la chose ? J’ose croire que oui ».

Nous arrivons déjà à l’avant dernier titre avec « Sait-on jamais » qui a également été uniquement écrit et composé par Zazie. Ce titre très posé est une belle découverte avec cette voix si particulière que pose Zazie sur la musique. Il s’enchaîne parfaitement avec « Adieu tristesse« , le dernier titre de l’album qui est une vraie pépite musicale (même si je ne le vois pas comme un choix judicieux pour un prochain extrait puisque je reste persuadé que le prochain extrait devra être choisi parmi les titres les plus dansants de cet album pour qu’il fasse son effet).

Au final, ce neuvième album est une vraie réussite avec des titres très variés et relativement bien équilibrés pour l’album solaire annoncé avec certains titres qui vont valoir le coup en live.

Pour terminer, voilà mon classement (qui n’est en rien figé et qui pourra évoluer en fonction de mes humeurs). 1/ Pise – 2/ I love you all – 3/ Encore heureux – 4/ Discold – 5/ Oui-filles – 6/ Adieu tristesse – 7/ Faut pas s’y fier – 8/ Sait-on jamais – 9/ Petroléum – 10/ Perchée – 11/ Tais-toi

2 thoughts on “Encore heureux

  1. Sympa, cette petite review ! J’ai encore besoin de quelques écoutes pour me faire une opinion sur l’album, mais pour le moment, pas de réel coup de cœur ni de déception flagrante. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.