0 commentaire

Vingt ans d’écart

Syno20 ans d'écartpsis : Alice Lantins (Virginie Efira) a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine « Rebelle », tout sauf son image de femme coincée. Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar (Pierre Niney), à peine 20 ans, va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues va inexplicablement changer. Réalisant qu’elle détient la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle.

Voilà un film rafraichissant et très agréable à regarder. Le scénario tient parfaitement la route. La « manipulation » d’Alice se transforme très rapidement en quelque chose à laquelle elle ne s’attendait sans doute après toutes ces années de célibat… Et le spectateur croit totalement en cette histoire.

A celà, il faut ajouter la fraicheur apportée par le jeune talentueux et prometteur Pierre Niney (Pensionnaire de la Comédie Française) qui nous prouve (une fois de plus, après « Comme des frères ») qu’il est un très bon acteur dont on n’a pas finit d’entendre parler (je l’espère !) puisqu’il est certain qu’il est désormais bien plus qu’une simple révélation.

On rigole pas mal. Certaines scènes sont très réussies, dont celle de la scène d’amour (« 4 fois deux huit, Angela Merkel, Jean-Luc Mélanchon, Jean-Luc Mélanchon ») où j’ai bien faillit me pisser dessus lors de ma première séance de ce film. Et d’autres scènes plus « posées », plus dans le romantique sont également bien pensées (la scène avec le lecteur MP3 sous le banc ou encore la scène dans le cours de Balthazar.

Donc si ce n’est pas encore fait, un film à voir (et à acheter lors de sa sortie DVD).

Cyril [R2E]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.