0 commentaire

Essenciel

Trois ans après "Encore heureux", Zazie vient de dévoiler "Essenciel", son dixième album studio ! Annoncé il y a plusieurs mois comme électro, ce nouvel opus est porté par les excellents titres "Speed" (un véritable tube 11 ans après "Je suis un homme") et, plus récemment, "Waterloo". Et c'est un très bon retour !

Petit retour en arrière... Je n'ai pas toujours été tendre avec les choix promotionnels des équipes qui accompagnaient Zazie ces dernières années. Pour ce nouvel album, l'artiste a fait le choix de rejoindre Pascal Nègre et son label "6&7". Et c'est un excellent choix puisque la promotion est - enfin - très bonne : affiches annonçant l'album dans Paris, teasing et promo parfaite sur les réseaux sociaux (que ça soit Twitter, Facebook ou encore Instagram) sans oublier les télés et les radios. Il fallait le souligner et c'est désormais chose faite !

Revenons à ce qui nous intéresse... A savoir cette petite pépite musicale qui, espérons le, rencontrera le succès amplement mérité.

Comme d'habitude, je me suis procuré l'album au format physique en achetant l'édition limitée livre-disque. Pas de fioritures mais de jolies photos avec ce qu'on attend d'un tel livret. Et n'oublions pas que l'Essenciel est la musique !

L'album débute avec deux titres déjà connus et qui ont été d'excellents choix pour lancer la promotion de ce projet. Nous sommes directement dans le bain avec "Speed" qui est un poil plus long que sa version single. Un peu de nouveauté sur un titre qu'on connait déjà par coeur avant de poursuivre l'écoute avec "Waterloo". Pour moi, ce titre est le petite frère de "I love you all" du précédent album. "I love you all" avait été écrit aux lendemains de l'attentat contre Charlie Hebdo et "Waterloo" a trouvé sa naissance suite aux attentats du Bataclan du 13 novembre 2015. Plus globalement, le titre dénonce la violence, la guerre, les attentats ainsi que la violence ordinaire et quotidienne.

Place à un titre un peu plus calme avec "Dire ce qu'on danse". Les paroles sont belles et traduisent bien le nom de l'album d'aller à l'essentiel : "C'est pas toi qui as le blues. Non c'est plutôt le monde et qu'il faut que tu t'en tapes". Le titre met très bien en valeur la voix de Zazie avec le refrain très agréable sur un rythme différent des couplets.

Après avoir été "tous des anges" il y a quelques années voilà que "sûr, on n'est pas des anges" avec "Va chercher" sur le thème de la liberté et de faire ce que l'on aime (toujours ce fil rouge avec le titre de cet opus). C'est un coup de coeur et sans doute un bon titre sur scène comme le laisse envisager sa fin instrumentale.

Place ensuite à un titre écrit (comme tous) mais surtout composé par Zazie avec "Nos âmes sont". Le plus calme de cette première moitié d'album. Un titre piano-voix dont la fin est magnifique avec sa montée tout en en puissance un peu comme "Si j'étais moi" sur de très jolies paroles. Un titre qui donne des frisons et qui sera également intéressant à découvrir sur scène.

La découverte de l'album se poursuit avec "Ma story". Une chanson actuelle portée par une musique originale qui se marie bien au thème. Un titre pour dénoncer les nombreux travers des réseaux sociaux (même s'ils ont des avantages s'ils sont bien utilisés) : "Dans la vraie vie, oui c'est une autre story".

Pour le moment, "On s'aima fort" est le titre sur lequel j'adhère le moins malgré une très belle musique entre la chanson calme et la chanson qui bouge. C'est d'ailleurs le cas de "Patatras". On reconnait ici la patte de Zazie ! Une musique originale et inédite pour un titre très dansant tout en auto-dérision dans les paroles.

Et nous sommes toujours dans l'originalité avec "Garde la pose" dans laquelle Zazie nous chuchote ses réflexions sur l'état de la planète (y compris écologique).

Le titre suivant est signé Phil Baron (son frère) pour la composition. Comme souvent, cela donne un chouette résultat : calme et beau sur les amis qui restent et veillent sur nous quand d'autres choses ne font pas passer, d'où le titre bien choisi : "Veilleurs amis".

Sur cet album, Zazie aura composé un second titre. Il s'agit de "L'essenciel" dont j'ai appris aujourd'hui qu'il n'existait pas encore lors de la sortie de "Speed" (au moins, elle ne nous a pas raconté de bobards lors de la promo de speed en disant que l'album n'était pas encore tout à fait terminé !). Un excellent titre : "Marchons à l'essenciel, tant qu'on roule à notre allure".

L'écoute de l'album se termine déjà avec "La source" aux sonorités calmes avec une fin instrumentale.

Bref, ce dixième album est une triple réussite :

  1. Sur le plan de la promo
  2. Sur le plan de la musique avec des titres très électro et dansants
  3. Sur le plan des thèmes et des messages passés grâce à l'excellente plume de Zazie : "Ne perdons plus de temps. Allons à l'essenciel !"

Et si l'essenciel était la tournée qui s'annonce en 2019 et qui nous permettra de découvrir ces nouveaux titres en live ?

Cyril [R2E]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.