0 commentaire

Odyssée

Trois ans et demi après "La rencontre", Emmanuel Moire est (enfin) de retour dans les bacs (et sur les plateformes de téléchargement légales) avec "Odyssée", son cinquième album. Et c'est une réussite ! Comme souvent grâce aux commandes en ligne, j'ai reçu hier l'album qui est sorti ce vendredi 15 février 2019. Sans être forcément un point négatif, je m'attendais cependant à recevoir un CD au format digipack et non avec un boitier standard... Ce n'est pas si grave (surtout que le prix n'était pas vraiment excessif) et on se console avec le livret de bonne qualité avec de belles photos et les textes des chansons très lisibles.

L'écoute commence avec "Le grand saut" qui est mon premier coup de coeur de cet album. Je trouve que cet extrait est très envoutant avec un rythme très progressif et c'est sans parler des bruits de chaines dont on se débarrasse dans la seconde partie du titre et plus particulièrement à la fin. Toujours sur le même rythme envoutant et tribal, on passe à l'extrait dévoilé pour annoncer ce nouvel album "Et si on parlait d'amour" avant de poursuivre avec "L'épreuve" sur le même rythme entêtant (essentiellement le refrain).

Après ce début d'album très rythmé (et je ne vais pas m'en plaindre), place à la première ballade de cet opus avec "La femme au milieu" : un bel hommage à sa grand-mère décédée il y a quelques années. Le calme aura été de courte durée puisque "Le plan du monde" est un titre très rythmé qui vient constituer mon second coup de coeur. Nous avons ensuite droit à un titre plus électro avec "Qui tu es" dont le titre parle à lui seul : "Dis-moi qui tu es, qui tu es ? Derrière les masques et les coutures, dis-moi quelle est ta vraie nature ?". C'est mon troisième coup de coeur.

Ensuite, "La quête" est un second titre beaucoup plus calme qui constitue une belle seconde ballade (les deux ballades - à ce stade de l'album - ayant toutes les deux été écrites et composées par Emmanuel Moire).

Pour l'instant c'est un sans faute puisque les titres plus calmes ne viennent pas casser le rythme de l'ensemble de l'album (le premier autant écrit et composé par Emmanuel lui-même). "Le héros", nouveau titre rythmé, dansant, entêtant ne vient pas contredire le rythme avec un joli refrain d'autant plus que "Le bienveillant" continue sur cette lancée.

On ne présente plus le dixième titre qui était un des titres en lice pour représenter la France à l'Eurovision 2019 : "La promesse". C'est un nouveau coup de coeur de l'album tant par son rythme que par son message qu'il délivre. Un titre qui bénéficie d'un très beau clip !

Le titre suivant, "Une vie" est une belle découverte originale où l'interprète "parle en chantant" tout en montant en puissance (après le moment où l'auteur comprend qu'il a peur de lui).

L'album se termine avec "Mon odyssée" plutôt rythmé et "Des mots à offrir" composé par Emmanuel Moire et écrit par Jean-Jacques Goldman. C'est une belle conclusion à l'histoire de cet album. C'est mon dernier coup de coeur.

Bref ! Voilà un très bon cinquième album avec 5 coups de coeur (sur 13 titres). Un sans faute pour Emmanuel Moire qui se dévoile un peu plus en devenant auteur-compositeur-interprète à part entière. Le tout avec de nombreux titres très dansants et bien rythmés (ce que j'avais trouvé qu'il manquait sur "La rencontre"). Reste à espérer pouvoir avoir l'opportunité de découvrir cet album en concert.

Cyril [R2E]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.